Osmoz Communication
36 Rue Bertrand Flornoy 77120 Coulommiers - 01 84 19 01 04 | 8h30/18h30
36 Rue Bertrand Flornoy 77120 Coulommiers
01 84 19 01 04 | 8h30/18h30
Signalétique • Enseigne • Plaque • Et bien plus...

L’accessibilité et ses normes

Des obligations légales pour votre entreprise

 

En France, 12 millions de personnes sont touchées par un handicap à vie, dont 1,5 millions de français atteints d’une déficience visuelle et 850 000 avec une mobilité réduite.

Un français sur 3 sont touchés par un handicap au moins une fois dans leur vie, et 1 million d’établissement recevant du public (ERP) sont soumis aux obligations de la loi accessibilité du 11 février 2005.

L’accessibilité nous concerne tous et, heureusement, des solutions existent.

 

Les équipements

 

L’un des endroits les plus dangereux pour une personne malvoyante/non-voyante est bien évidement les escaliers. Une mauvaise chute peut malheureusement très vite arriver, et il est nécessaire de sécuriser ces espaces au maximum. Parmi les solutions existantes, il y a notamment les surfaces podotactiles, permettant d’indiquer aux personnes malvoyantes la présence d’un escalier (à environ 50cm de la première marche, sur toute la largeur et présent à chaque palier intermédiaire). Elles ont l’obligation de marquer un contraste visuel et tactile.

Mais ce n’est pas tout ! Il y a également le « nez de marche » et la contremarche. Le nez de marche permet de signaler la fin d’une marche et ainsi d’éviter une chute, tandis que les contremarches signalent le début et la fin d’un escalier.

Le rajout d’antidérapants peut aussi s’avérer être pertinent et est fortement recommandé.

Autre équipement indispensable : les bandes de guidage. Elles permettent à une personne malvoyante de s’orienter d’un point A à un point B sans rencontrer d’obstacles (1m40 minimum de largeur).

Sur les quais de transport en communs, une bande de sécurité SNCF (alerte visuelle) doit être visible, suivie d’une alerte podotactile avec une distance d’arrêt danger de 50cm.

Pour les passages piétons, la norme préconise une alerte podotactile avec et après le passage, avec une distance de 50cm avec la route des deux côtés.

Tous ces équipements sont bien entendus nécessaires (et obligatoires) pour une accessibilité maximale.

Les différentes contraintes

 

Il existe cependant différentes contraintes liées à ces équipements :

  • Contraintes intérieures/extérieures (résistance des équipements au feu/à la fumée ainsi qu’aux variances climatiques)
  • Contrainte de durabilité (choisir des matières résistantes à l’usure)
  • Type de revêtement (produits compatibles avec le mode de pose adéquat, tels que le vissage, adhésivage ou le collage).

Plus spécifiquement, chaque équipement a des normes particulières :

Surface podotactile : couleur contrastée, surface antidérapante, résistance feu/fumée, largeur de 40 cm (60cm en voirie)

Nez de marche : couleur contrastée de 3cm de largeur minimum, surface antidérapante

Contremarche : couleur contrastée, hauteur minimale de 10cm